17:03:21 – Alestorm / Aether Realm / Trollwar / Distoriam (Québec)

Spectacle: Le 21 Mars 2017 au Cercle à Québec
Organisateur: District 7 Production
Photographe: Karina Charbonnier
Compte-rendu: Samuel Bédard

Le premier groupe à se présenter sur la scène du Cercle a été Distoriam, un groupe de folk metal québécois. Le vocaliste du groupe a déclaré qu’ils étaient la pour « kicker le cul [de la foule] solide ». C’est donc ce qu’a réalisé Distoriam en créant, comme il n’est que très rarement arrivé, un énorme wall of death dès la moitié de la prestation du premier groupe. La formation, noyée dans l’autodérision et l’humour, a déployé une quantité phénoménale d’énergie. L’absence de barrière a d’ailleurs favorisé les nombreux échanges entre le groupe et la foule. L’usage d’une mandoline était assez original. En gros, Distoriam ont été une excellente découverte et ont très bien fait leur travail consistant à réchauffer le public. Ils ont créé un monstre.

DISTORIAM

Ensuite, c’est une autre formation québécoise du nom de TrollWar qui est entré sur scène. Le groupe, un peu plus connu, avait déjà un petit fanclub et jouait pour une foule déjà très bien réchauffée. Ils ont su, à leur tour, livrer un spectacle débordant d’énergie et relativement solide malgré la venue d’un tout nouveau bassiste parmi leurs rangs. Ils ont su bien se débrouiller à travers les quelques passages plus ambigus ressentis sur le plan rythmique et sur le plan de l’ensemble. Leur prestation a provoqué un deuxième wall of death, cette fois-ci demandé par le public lui-même.

TROLLWAR

Puis vint la formation américaine Aether Realm. La foule, au début, était plutôt sceptique envers le groupe, mais après trois pièces, lorsque le vocaliste a demandé deux circle pits côtes à côtes tournant dans des sens inverses, la fête a recommencé. Le Cercle était plein à craquer et tout le monde s’est remis à bouger. Le groupe, en général, était plutôt statique, à l’exception du chanteur qui compensait très bien en déployant une quantité incroyable d’énergie. Malgré deux problèmes majeurs d’ensemble et quelques problèmes techniques au niveau du vocal, ils ont réussi à garder la foule avec eux et à donner une bonne performance. L’apparition de Christopher Bowes sur l’une de leur pièces a sans doute aidé un peu.

AETHER REALM

Finalement, le moment attendu depuis plus de 6 mois, Alestorm. La foule était extrêmement enthousiaste de voir le groupe, notamment vu leurs problèmes avec la douane canadienne plus tôt. Ils ont démarré le spectacle avec énormément d’énergie, mais c’est à Shipwrecked que la foule est devenue folle. Tout le monde dansait et chantais. À partir de ce moment jusqu’à la fin du spectacle, la moitié du Cercle était en fait un énorme mosh pit. La foule a été très satisfaite d’entendre une nouvelle pièce du groupe. Malgré quelques difficultés ressenties du côté du batteur qui avait par moments du mal à tenir la cadence, Alestorm ont livré une performance très solide et festive, gardant la foule active et très énergique jusqu’à la dernière seconde du spectacle. Fidèles à leur habitude et à leur image, les membres du groupe ont fini le spectacle en boisson. C’était de loin l’un des spectacles qui brassait le plus depuis longtemps à Québec.

ALESTORM

Marc Desgagné

Marc Desgagné