17:09:16 – The Creepshow / The Penske File / Oakhearts / Five Minute Major (Québec)

Spectacle: Le 16 Septembre 2017 à l’Anti Bar & Spectacles de Québec
Organisateur: District 7 Production
Compte-rendu: Jonathan Gamache

En ce samedi 16 septembre 2017, la foule présente à l’Anti Bar & Spectacles a eu le plaisir d’accueillir Five Minute Major, Oakhearts, The Penske File et The Creepshow.

Au moment de débuter la soirée, vers 21h00, l’Anti était presque vide avec environ 15 personnes. Ça n’a toutefois pas empêché Five Minute Major de se présenter sur la scène. Le groupe de folk punk acoustique originaire de Montréal sait donner une très bonne prestation avec le strict minimum, soit une guitare acoustique, une basse et un chanteur. Ce fut une belle découverte qui, malheureusement, n’a pas eu la foule qu’elle aurait méritée.

C’est Oakhearts, groupe également originaire de Montréal, qui fut le deuxième groupe à monter sur scène. Bien qu’il s’agissait de leur premier spectacle, les gars d’Oakhearts étaient bien rodés et prêts à tout. En effet, lorsque l’une des cordes de la guitare de Daniel Cesare (guitare) a cassé au beau milieu d’une chanson, ce dernier a changé de guitare comme si cette situation était usuelle. De son côté, Daniel Aubut (chanteur et guitariste) semblait très à l’aise sur la scène et était très souriant. Il s’agit d’un groupe qui a beaucoup de potentiel et il sera intéressant de les voir progresser dans le futur.

Par la suite, ce fut au tour du trio de Burlington (Ontario), The Penske File, de venir réchauffer la foule. Travis Miles (chanteur et guitariste) et sa bande semblaient heureux de revenir jouer au Québec et c’est avec beaucoup d’énergie qu’ils ont effectué leur spectacle. C’est la pédale au fond que The Penske File a enchaîné ses chansons, notamment avec Kamakazi Kid qui se trouvera sur leur prochain album à paraître l’an prochain. Cette dose de punk rock était exactement ce qu’il fallait à la foule, de plus en plus nombreuse, pour qu’elle soit le plus possible dans l’ambiance avant l’arrivée de la tête d’affiche.

C’est un peu après 23h15 que le groupe de psychobilly The Creepshow est monté sur la scène. Instantanément, la foule fut conquise et s’est mise à danser. Il faut l’avouer, Kenda Legaspi (chanteuse et guitariste) et sa bande savent donner tout un spectacle. Même la prestance de Sean McNab (contrebassiste) derrière sa contrebasse, Sandro Sanchioni (batterie) avec son solo de batterie sont impressionnants. Il est difficile de décrire l’ambiance du spectacle de The Creepshow tellement la foule était enthousiaste et Kenda Legaspi faisait tout pour que la foule soit encore plus emballée. En effet, nous avons pu voir Kenda Legaspi se déplacer sur le bar, chanter et jouer dans le public et même faire de la corde à danser avec le fil de son micro. Évidemment, puisque la veille marquait le lancement de leur cinquième album Death At My Door, nous avons eu droit à quelques chansons issues de cet album en plus de certaines chansons plus anciennes. Lorsque The Creepshow a terminé son spectacle, j’ai constaté que les gens présents étaient heureux d’avoir assisté à ce spectacle.

En conclusion, nous avons eu droit à une bonne soirée et je ne peux que vous recommander d’aller voir The Creepshow lors de leur prochain passage à Québec pour bien comprendre l’ambiance qui se dégage de l’un de leurs spectacles.

Marc Desgagné

Marc Desgagné