19:10:01 – Alter Bridge / Skillet / Dirty Honey (Montréal)

Spectacle: Le 1er Octobre 2019 au MTelus de Montréal
Organisateurs: Heavy Montréal et Greenland Productions
Photographe: François Morisset
Compte-rendu: Jonathan Gamache

Poor débuter le mois d’octobre, le MTelus accueillait Alter Bridge et Skillet en coheadline pour la tournée Victorious Sky, alors que c la première partie était assurée par Skillet et Dirty Honey.

Comme Alter Bridge avait été annoncé il y a longtemps et avant que Skillet le soit également, plusieurs personnes, dont moi-même, étaient sous l’impression que Skillet était la première partie et qu’Alter Bridge était la tête d’affiche alors que c’était une soirée coheadline.

Lorsque Dirty Honey a débuté sa prestation, le MTelus était déjà bondé. Si la soirée n’annonçait pas complet, c’était très proche de l’être et c’était tant mieux pour Dirty Honey qui a eu droit à tout un accueil. Même si le groupe demeure peu connu pour le moment, le quatuor de Marc LaBelle (chant) a été en mesure de capter l’attention du public avec son rock efficace. D’ailleurs, la foule a eu une seconde dose d’énergie lorsque Dirty Honey a joué leur premier simple When I’m Gone issu de leur EP éponyme. Ayant eu un temps de scène d’environ 30 minutes, la prestation a été une très bonne mise en bouche pour le reste de la soirée.

DIRTY HONEY



Vers 19h50, ce fut au tour de Skillet de monter sur les planches du MTelus. Avec une scène qui semblait plus épurée que lors de leur passage au Heavy Montréal cet été, espace oblige, John Cooper (chant et basse) et sa bande ont commencé leur prestation avec Feel Invincible. Dès le départ, la foule a participé et bon nombre de personnes qui étaient présentes ce soir étaient présentes au Heavy Montréal. Si la majeure partie du spectacle était sans artifice, nous avons eu quand même droit aux canons crachant de la fumée de John Cooper pendant You Ain’t Ready, aux jets de fumées à l’occasion ainsi qu’aux 2 plates-formes permettant à Korey Cooper (guitare) et à Seth Morrison (guitare) de monter et de descendre le temps d’une chanson. De son côté, Jen Ledger (batterie) a laissé ses fûts le temps d’une chanson afin d’accompagner John Cooper pour Hero. Nous avons eu droit à une excellente prestation, un bon choix de chansons puisant dans leurs 5 plus récents opus, Victorious et Unleashed étant à l’honneur avec 4 chansons ainsi qu’une foule très réactive. Honnêtement, Skillet était en voie de voler le show!

SKILLET

Lorsque 21h30 sonna, Alter Bridge est montée sur la scène. Si j’avais eu l’occasion de voir Myles Kennedy (chant et guitare) à plusieurs reprises en tant que chanteur de Slash, ce n’était que la 2e fois que je le voyais flanqué de Mark Tremonti (guitare), de Brian Marshal (basse) et de Scott Phillips (batterie). Même si le choix des chansons était méticuleux (le seul album ayant été omis étant leur plus récent The Last Hero) et comportait 3 chansons de Walk The Sky, leur opus à paraitre le 18 octobre prochain, j’ai trouvé que la prestation était courte (12 chansons au total). Bien que la foule était très participative et que tout le monde a semblé apprécier la prestation, j’ai trouvé qu’Alter Bridge, comparativement à Skilletmanquait d’énergie. D’ailleurs, Brian Marshall se déplaçait lentement en arpentant à l’occasion la scène. Si ses mouvements et sa posture étaient très bien pour les photographes, je ne peux pas tenir le même discours pour le public et pour l’énergie qu’il dégageait. Le gros du spectacle reposait sur Myles Kennedy et sur Mark Tremonti. Ce dernier a d’ailleurs pris le micro le temps d’une chanson. Ceci étant, Alter Bridge a donné un très bon spectacle, avec un visuel sobre, mais efficace, qui aurait sans doute été meilleur si ce n’était pas Skillet qui était monté sur la scène en premier.

ALTER BRIDGE

Clairement, le public a été charmé par l’ensemble des groupes. Dirty Honey est un groupe avec beaucoup de potentiel, Skillet n’a plus besoin de présentation et Alter Bridge devrait faire des arrêts plus fréquents dans la province (seulement 3 arrêts depuis le début du groupe, tous à Montréal).

Marc Desgagné

Marc Desgagné