21:11:25 – Les Cowboys Fringants / Émile Bilodeau (Montréal)

Spectacle: Le 25 novembre 2021 au Centre Bell de Montréal
Organisateurs: evenko / La Tribu
Compte-rendu: François Morisset
Photographe: François Morisset

LES COWBOYS FRINGANTS… QUEL SUCCÈS !

Oui, vous êtes évidemment sur MetalUniverse.net ! J’adore le metal, mais j’écoute beaucoup d’autres styles musicaux, comme j’en suis certain, plusieurs d’entre vous. Au Québec. nous avons la chance d’avoir d’excellents groupes dans de nombreux créneaux différents.

Les Cowboys Fringants fait parti de ces groupes pour lequel je porte une attention particulière. Je ne sais pas comment l’expliquer, mais depuis leur album La Grande Messe en 2004, je ne cesse de les chérir chaque fois que j’ai l’occasion de les voir en spectacle et chaque fois qu’ils sortent un nouvel album.

Des textes souvent engagés, que nous soyons en accord ou non, ces textes poussent à la réflexion et j’adore ca. Par contre, les mélodies, la musique du groupe, c’est ça qui vient me chercher plus souvent qu’autrement Jean-Francois Pauzé possède un don pour ce qui attrait aux chansons, qui parvient à venir te chercher à plusieurs niveaux. La première fois que j’ai entendu la pièce « Plus Rien », en 2004, des frissons me sont passés partout sur le corps tellement la mélodie est belle, tout autant que les paroles. On a pratiquement l’impression on a l’impression qu’elle a été écrite avec la Covid en tête…,pourtant elle date de 17 ans! Depuis, ils ont lancé plusieurs albums, dont leur dernier « L’Amérique Pleure », sorti en 2019, qu’ils nous ont présentés au Centre Bell. Et non pas une fois, mais il a déjà été présenté trois fois au Centre Bell l’un à la suite de l’autre. Peu de groupes québécois peuvent se venter d’un tel exploit. Ce n’est pas fini, puisque qu’ils reviennent entre les deux fêtes, Noël et le jour de l’an, soit le 27 Décembre prochain en supplémentaire. Donc, quatre soirs au Centre Bell en un mois. WOW !

J’ai eu la chance de voir le premier de cette série, et quel spectacle! L’énergie déborde de partout et c’est incroyable de voir les gens sauter et chanter toutes les chansons pour créer une ambiance encore plus particulière et festive. Les Cowboys Fringants ont su offrir une belle soirée de deux heures à ses fans, et ce, à leur plus grand bonheur. Parmi mes moments forts, vous l’aurez devinés, est le titre « Plus Rien » dans une version longue que celle de l’album et une fin grandiose. La chanson « L’Amérique Pleure » aussi reste un moment fort (gagnante de la chanson de l’année au gala de l’ADISQ l’an dernier). Évidemment, il y a eu les classiques incontournables, dont « Mon Chum Rémi », « Ti-cul » et « Les Étoiles Filantes ». Une belle soirée!

LES COWBOYS FRINGANTS

De son côté, Émile Bilodeau a su réchauffer le Centre Bell grâce à son énergie contagieuse! Un avenir prometteur pour ce jeune auteur-compositeur de 25 ans! D’ailleurs, il a mis en vente son plus récent album, « Petite Nature », au mois de septembre 2021. Après de nombreux succès à la radio, c’est la pièce « Ma Maladie Mentale » qui a pris d’assaut les ondes dans les dernières semaines.

ÉMILE BILODEAU

Personnellement, je n’écoutais pas beaucoup de musique Québécoise avant Les Cowboys Fringants, et je ne savais comment vous en parler, après tout ce n’est pas du metal, mais je peux vous avouer que je suis content d’avoir décidé de porter une attention particulière sur ce groupe. Est-ce le plus grand groupe Québécois ? Sans doute l’un des plus grand oui, et l’un des plus importants.

En 2021, les styles musicaux continuent de se mélanger, ce qui nous permet parfois de s’ouvrir à de nouveaux genres et faire de superbe découvertes. À vous de voir!

Ils seront au Centre Vidéotron en Avril 2022 prochain et croyez-moi, si vous voulez passer du bon temps, ca sera une autre soirée mémorable à Québec.

Un gros merci à la Tribu (www.latribu.ca ), evenko et au Centre Bell pour l’accueil et nous avoir permis de couvrir l’événement.

Setlist de la soirée du 25 novembre 2021 :
En business
Les maisons toutes pareilles
Bye Bye Lou
La Reine
Octobre
Droit devant
La traversée (de l’Atlantique en 1774)
Plus rien
L’Amérique pleure
Ti-Cul
La manifestation
Sur mon épaule
Joyeux calvaire !
Tant qu’on aura de l’amour
Paris – Montréal
La la la
Ici‐bas
Mon chum Rémi
8 secondes
Su’ mon big wheel (c’tait l’fun)
Awikatchikaën
D’une tristesse
L’hiver approche

Marc Desgagné

Marc Desgagné